Prsentation de l'UDAFRle de l'udafCharte de qualit
Nos services
Institution
Associations
Contacts



Bernadette Isaac-Sibille, dpute honoraire du Rhne et prsidente de l'association pour la Mdaille de la Famille franaise avait convi ce 17 septembre l'UDAF l'conomiste Jacques Bichot, pour une causerie sur un sujet d'une brlante actualit : les retraites. L'assemble tait compose d'une trentaine de personnes, principalement des mres de familles nombreuses dcores.


Jacques Bichot
, professeur mrite d'universit, membre honoraire du conseil conomique et social, est expert en la matire et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet ( dcouvrir sur son site www.bichot.net). Il est aussi un inlassable militant familial (il fut notamment prsident du Mouvement Familles de France et de notre UDAF), qui n'a cess de dmontrer aux pouvoirs publics ce que la dfense et la protection de la famille pourraient avoir de "payants" pour l'ensemble du systme.
Jacques Bichot a ainsi rappel tous le "thorme de Sauvy". Le grand sociologue avait dmontr en son temps tout le bnfice que peuvent apporter des enfants nombreux et correctement duqus l'avenir de la nation. Car on oublie souvent ce critre de qualit lorsqu'on parle de politique nataliste, alors que le cot engendr par les carences familiales est norme (un enfant en centre ducatif ferm cote 1.000 euros par jour, rappelait peu aprs Bernadette Isaac-Sibille). Ce sont donc les familles nombreuses et efficientes qui constituent la premire richesse d'un pays.
Depuis l'aube de l'humanit, le devoir de soutien des parents par leurs enfants, indispensable au corps social, est valoris aux plans civil et religieux. Dans les socits modernes, la solidarit intergnrationnelle est organise l'chelle de la nation. Le devoir de reconnaissance s'est largi, de la famille toute la gnration ane, comme se sont mutualises les dpenses consacres aux plus jeunes. Ce fameux principe de "rpartition", auquel la grande majorit des Franais se dit attache, est cependant aujourd'hui dnatur par la multiplication des rgimes spciaux (plus de 30), qui rvle un vieux corporatisme et fabrique de l'ingalit entre travailleurs (ou ex-travailleurs) des diffrents secteurs. Il ne faut pas s'y tromper, les cotisations d'un travailleur d'aujourd'hui ne lui seront pas reverses au moment de sa retraite. Elles sont au contraire dpenses sans dlai pour les retraits du moment. A chaque poque, les montants verss aux retraits doivent donc tre calculs sur les sommes mises disposition par les actifs, qui traduisent la richesse de la nation. Or les premiers contributeurs de la richesse de la nation sont les familles. Comme disait le capitaine Simon Maire "les familles sont les crancires de la nation". Elles investissent en formant le capital humain qui cre l'conomie de demain. Ce capital humain est, selon les conomistes, au moins le double du capital financier ; il fournit la fois les producteurs et les consommateurs.
A vouloir un systme quitable, le premier critre prendre en compte pour la constitution des droits pension serait alors la contribution conomique majeure, la contribution familiale. Or sa part est trs faible dans le systme actuel. Les droits familiaux apparaissent comme une sorte d'aumne, et n'atteignent pas 8% du total, concernant une gnration pourtant fconde, avec un nombre de mres au foyer important. Ces droits comportent une compensation du "manque gagner" des annes non cotises pour les mres (2 ans par enfant), une majoration de 10% pour qui a lev 3 enfants ou plus (le tarif est le mme pour 6 ou huit enfants) et une assurance vieillesse du parent rest au foyer, sous condition de ressources.
Cette formule est injuste car elle se base tout entire sur les montants des salaires perus pendant les annes travailles, pour rtribuer un apport conomique peu prs invariable (la mise au monde et l'ducation d'un enfant). L'Allemagne, qui a pourtant mauvaise rputation en matire de politique familiale, a choisi d'accorder pour chaque enfant lev les points correspondants 3 annes de salaire moyen. Une mre de trois enfants se verra donc dote de 9 annes (ou 18 mi-temps, ce qui correspond davantage une ralit) et son "travail ducatif" ne sera pas rtribu selon son travail "externe".
Le systme franais, injuste, est de toute faon trs peu avantageux pour les mres de famille. Tous rgimes confondus, les mres de 4 enfants et plus peroivent aujourd'hui une pension moyenne de 600 /mois alors que les femmes sans enfant en peroivent le double. Un couple sans enfant rcuprera environ 3 fois ce qu'il a fourni pour la formation des jeunes gnrations, un couple ayant lev 3 enfants, seulement 80% de "sa mise".Qu'on soit dans des catgories de salaire leves ou basses ne change rien cette donne.
Et pourtant, les droits familiaux, dj si insuffisants, ne cessent d'tre remis en cause. Des tudes approfondies sont rgulirement demandes sur leur cot au C.O.R . Dans la rforme actuelle, le passage de 65 67 ans pour la retraite taux plein ne peut qu'tre pnalisant pour les mres de famille, dont beaucoup n'auront pas les annuits ncessaires. Un amendement est prvu en leur faveur, qui a la pitre allure d'une "rustine" sur une chambre air bien fatigue.
A la question d'une personne prsente dans la salle qui demandait pourquoi et comment un tel scandale n'tait pas davantage dnonc dans les mdias, Jacques Bichot rpondit avec humour que les journalistes qui font les mdias sont souvent jeunes, clibataires et mal informs puis, plus srieusement, que la question des retraites est trs complexe et trs technique. Il voque le titre paradoxal d'un ouvrage de la dmographe Michle Tribalat Les yeux grands ferms, pour dnoncer la ccit de nos dirigeants sur la question.
Pour tous ceux qui voudraient ouvrir les yeux, nous conseillons la lecture du dernier ouvrage de Jacques Bichot Le dictionnaire de la rforme, aux ditions l'Harmattan.





Texte de synthse reproduit avec l'aimable autorisation de Jacques Bichot



  • Retour la page d'accueil


  • Projet cr裨e
    Aide aux tuteurs familiaux
    diaporama
    • L'Udaf d馥nd les inter괳 mat鲩els et moraux des familles, de TOUTES les familles.
    Communiqu鳠UNAF
    Nos partenaires
    Sites utiles
    Glossaire social
    Glossaire handicap
    Glossaire local


    - REPLIQUE breitling pas cher - Plan du site - Contacts-